Lebanese Jester

Me, my Lebanon, and I.com weblog

GAZA Halte à l’hypocrisie arabe ambiante

Thanks to Del and M for passing on this interesting article.

“L’information : une poignée de blessés est évacuée de la bande de Gaza afin de recevoir des soins en Libye. Moi, je me souviens des milliers de Palestiniens qui croupissent dans le Sahara, à la frontière égyptienne, depuis que le colonel Muammar Kadhafi les a expulsés [en 1995].

La scène : le président soudanais en uniforme parle à ses généraux pour dire que la mort de centaines de Palestiniens constitue “un génocide”. Moi, je me souviens d’un génocide qui a lieu au Darfour.

La nouvelle : en Irak, le mouvement de Moqtada Al-Sadr [radical chiite] organise des manifestations de soutien à Gaza. Moi, je me souviens du sang que les milices sadristes ont fait couler et des milliers de réfugiés palestiniens qui ont dû quitter Bagdad et qui campent dans le désert à la frontière syrienne ou jordanienne en attendant que quelqu’un veuille bien les accueillir.

La surprise : Ayman Al-Zawahiri [le numéro deux d’Al-Qaida] dénonce le bombardement de civils. Moi, je me souviens de la “résistance” irakienne qui, le même jour, envoie une kamikaze se faire exploser au milieu d’une manifestation de soutien aux Palestiniens à Mossoul, faisant des dizaines de victimes.

L’annonce : des groupes gauchistes et islamistes de l’opposition égyptienne manifestent contre l’offensive israélienne. Moi, je me souviens de leur silence face aux crimes commis au Soudan et de leurs cris de soutien à Saddam Hussein, l’ancien président irakien pour qui le chemin de Jérusalem passait par le massacre de centaines de milliers de ses propres citoyens.

La publicité : la chaîne satellitaire du Qatar Al-Jazira diffuse une campagne contre l’impuissance des régimes arabes. Moi, je me souviens des bombes qui transitaient par le Qatar avant d’être acheminées vers Israël au moment de la guerre contre le Liban en 2006. Qu’à cela ne tienne, le Qatar a été le seul pays arabe qui a eu droit à des affiches placardées par le Hezbollah en remerciement pour ses généreux dons d’argent. Je me souviens que le Qatar abrite la principale base militaire américaine du Golfe et héberge un représentant des intérêts économiques israéliens [cette représentation vient d’être gelée].

La surprise : le régime syrien autorise des manifestations… contre la passivité des autres régimes arabes. Moi, je me souviens du calme qui règne aux frontières de ce pays “du front du refus” et au sort de tous ceux qui s’aventureraient à les traverser afin de s’infiltrer en Israël. Je me souviens de la chasse que Damas faisait dans les années 1970 et 1980 pour combattre l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

L’image : Khaled Mechaal, le chef extérieur du Hamas – installé à Damas et non pas sous les bombes à Gaza – déclare : “Nous avons limité nos pertes.” Il ne parle que des pertes dans les rangs du Hamas, réduisant les centaines de morts et les milliers de blessés à une variable d’ajustement.

Israël promet à ses citoyens la tranquillité, fût-ce au prix de rayer Gaza de la carte. Quant au Hamas, il promet à ses citoyens la mort prochaine, fût-ce au prix du tir d’une misérable roquette. Quelle belle stratégie, grisante et prometteuse ! Elle permet au Hamas d’annoncer la “victoire” quels que soient les résultats de la guerre et quel que soit le nombre de victimes. Une victoire incontestable. Car comment ne pas être désarmé face à celui qui défend l’idée selon laquelle on détruit Israël en lançant des roquettes alors qu’on sait que les représailles provoqueront la mort de centaines d’enfants palestiniens ?

Ce que nous avons appris encore et encore, c’est que chaque fois qu’on a encensé la résistance, on a récolté une guerre civile. Les Arabes en général et les Palestiniens en particulier sont fatigués par soixante années de conflit. Il en va de même pour les Israéliens. Pour les adeptes de la résistance, la fatigue relève de la “défection” du côté arabe, et de la “faiblesse” du côté israélien. Ils veulent relancer le conflit et lui insuffler une nouvelle vigueur. Mais dans quel but ? La seule chose qui nous semble acquise, ce sont ces “victoires divines” qui se traduisent par des guerres civiles, des invasions américaines, des raids israéliens.”

Youssef Bazzi
Al Mustaqbal

Don’t you ever wonder why most of the Arabs states tried at one point in time to get rid of the Palestinians?
Any comments??????????

Advertisements

January 28, 2009 Posted by | Darfour, Iraq, Israel, Khaled Mechaal, Palestine, Syria, Terrorism, Youssef Bazzi | , , | 5 Comments

The Future

Not in the best of moods once again; so I gave the jester in me the night off and replaced him with the prophet of doom. I guess that frequenting almost daily blogs dealing with Lebanese politics is hazardous to one’s mental health.
Living in Lebanon can be hazardous as a friend of mine, David, discovered lately.
No matter how hard I try to hold on to optimism and sanity, the forces of LOCAL evil always find a way of dragging me down. I had decided lately not to watch the local news in order to bring back a false sense of well being, but found myself drawn back into this cesspool of hatred that is the main ingredient in Lebanese daily life. I thought I was over David’s encounter with “Divine” Lebanese terror when I saw him with Nat and the kids all healthy; until by mistake, I watched an array of more bearded men giving me a clear view of what the future might hold. As if the understanding between Yellow and Orange was not troubling enough, a bunch of Salafists (if the terminology is correct) extremists joined in the club of those narrow sighted bigots.
So I switched off the TV and decided to listen to some music. How appropriate it was that the first song on I heard was the Future by Leonard Cohen (An artist that is banned in Lebanon for being Jewish).
At the risk of being labeled once again a “3amil” I will share with the few readers I have the lyrics and the song, which I dedicate to all the peace loving people who are as disillusioned as I am.

“ Give me back my broken night
my mirrored room, my secret life
it’s lonely here,
there’s no one left to torture
Give me absolute control
over every living soul
And lie beside me, baby,
that’s an order!
Give me crack and anal sex
Take the only tree that’s left
and stuff it up the hole
in your culture
Give me back the Berlin wall
give me Stalin and St Paul
I’ve seen the future, brother:
it is murder.
Things are going to slide, slide in all directions
Won’t be nothing
Nothing you can measure anymore
The blizzard, the blizzard of the world
has crossed the threshold
and it has overturned
the order of the soul
When they said REPENT REPENT
I wonder what they meant
When they said REPENT REPENT
I wonder what they meant
When they said REPENT REPENT
I wonder what they meant.
You don’t know me from the wind
you never will, you never did
I’m the little jew
who wrote the Bible
I’ve seen the nations rise and fall
I’ve heard their stories, heard them all
but love’s the only engine of survival
Your servant here, he has been told
to say it clear, to say it cold:
It’s over, it ain’t going
any further
And now the wheels of heaven stop
you feel the devil’s riding crop
Get ready for the future:
it is murder.
Things are going to slide …
There’ll be the breaking of the ancient
western code
Your private life will suddenly explode
There’ll be phantoms
There’ll be fires on the road
and the white man dancing
You’ll see a woman
hanging upside down
her features covered by her fallen gown
and all the lousy little poets
coming round
tryin’ to sound like Charlie Manson
and the white man dancin’.
Give me back the Berlin wall
Give me Stalin and St Paul
Give me Christ
or give me Hiroshima
Destroy another fetus now
We don’t like children anyhow
I’ve seen the future, baby:
it is murder.
Things are going to slide …
When they said REPENT REPENT .”

If only this song was not written and sung by Leonard Cohen, maybe then my fellow Lebanese would get the true meaning !
TFEH!

August 18, 2008 Posted by | Hizbollah, Leaonard Cohen, Lebanon, Music, Salafi, Terrorism | 8 Comments